Passage du risque "modéré" à "élevé" pour H5N1

La recrudescence de l’influenza aviaire se poursuit sur notre territoire Vendéen. La préfecture de  Vendée vous demande de prendre toutes les mesures permettant d’éviter le contact entre des oiseaux sauvages et les oiseaux domestiques pour freiner la propagation de ce virus hautement pathogène.

En appliquant les mesures de biosécurité

En vous déclarant :  https://agriculture-portail.6tzen.fr/default/requests/cerfa0/ ou dans le registre mis à disposition en mairie.

En vous informant sur comment prendre en charge les oiseaux morts qui pourraient être contaminés.

Retrouver tous les conseils de la Préfecture de Vendée, en partenariat avec l’OFB et de Direction Départementale de la Protection des Populations :

https://www.vendee.gouv.fr/influenzaaviaire- grippe-aviaire-r1151.html

AVERTISSEMENT de la Direction Départementale de la Protection des Populations. 

Les mesures de prévention suivantes sont désormais rendus obligatoires dans toutes les basses-cours de Vendée

  • Confinement des volailles ou mise en place de filets de protection
  • Surveillance quotidienne des animaux
  • Placer les points d’alimentation et d’abreuvement à l’abri (à minima les couvrir)
  • Aucune volaille (palmipèdes et gallinacés) ne doit entrer en contact direct avec des oiseaux sauvages et des volailles d’un élevage professionnel
  • Limiter l’accès aux personnes indispensables à son entretien
  • Ne jamais se rendre dans un autre élevage
  • Protéger et entreposer les réserves d’aliments et la litière neuve à l’abri de l’humidité et de toute contamination
  • Nettoyage régulier des bâtiments et du matériel utilisé
  • Ne jamais utiliser d’eaux de surface (eaux de mare, de ruisseau, de pluie collectée) pour le nettoyage des installations

Le non-respect de ces mesures vous expose à des poursuites pénales. Cette infraction est passible d’une amende de 750 euros par animal.

“Communiqué de presse de la Préfecture de La Roche-sur-Yon du 1er septembre 2022”

Analyse des eaux de puits et forages domestiques

POURQUOI CES ANALYSES ?

  • L’utilisation de l’eau d’un puits à des fins alimentaires et/ou sanitaires peut présenter un risque pour la santé en cas de mauvaise qualité bactériologique.
  • La présence de nitrites, nitrates et ammonium peuvent avoir un effet néfaste sur la santé humaine.
  • La présence de fer peut entraîner la formation de dépôt dans les conduites. La corrosion des canalisations en est aussi une des conséquences.
  • La présence de fer et manganèse peut tâcher le linge et les équipements sanitaires.
  • Une dureté de l’eau trop élevée peut provoquer des dysfonctionnements des équipements ménagers.

 

.

COMPOSITION D’UNE ANALYSE TYPE P1

 

Des analyses régulières (au moins tous les ans) de l’eau de son puits ou de son forage sont fortement recommandées pour assurer une bonne qualité sanitaire.

Paramètres microbiologiques : Coliformes totaux, Escherichia Coli, Entérocoques intestinaux, micro-organismes revivifiables à 22° C et 36° C.

Paramètres chimiques et organoleptiques : aspect, couleur, odeur, pH, conductivité, dureté totale, titre alcalimétrique complet, turbidité, chlorures, sulfates, oxydabilité, ammonium, nitrites, nitrates, fer, manganèse.

REGLEMENTATION

L’utilisation de l’eau d’un puits est encadré par un règlement sanitaire.

Les installations d’eau ne doivent pas être susceptibles, du fait de leur conception ou de leur réalisation, de permettre la pollution du réseau public d’eau potable à l’occasion de phénomènes de retour d’eau.

En application du Code de la Santé Publique (article L1321-7), l’utilisation d’une eau prélevée dans le milieu naturel et destinée à la consommation humaine (usage alimentaire et/ou sanitaire),  nécessite quel que soit le débit :

  • une déclaration en mairie lorsque le captage privé est réservé à l’usage personnel d’une famille. ( L.2224-9 du CGCT vaut déclaration au titre de l’article L.1321-7-II-3 du code de la Santé Publique). cette déclaration doit être accompagnée d’une analyse de la qualité de l’eau (analyse de type P1 à l’exception du chlore).
  • Une autorisation par arrêté préfectoral, dans le cas d’un captage privé à usage non unifamilial (fermes-auberges, gîtes, centre d’accueil, campings…).

ASSURER LA QUALITE SANITAIRE DES EUX DE PUITS ET DE FORAGE, UN REFLEXE POUR LA SECURITE DE CHACUN

Laboratoire de l’Environnement et de l’Alimentation de la Vendée

Rond-point Georges DUVAL

CS 80802 – 85 021 LA ROCHE SUR YON Cedex

02.28.85.79.79 ou labo@vendee.fr

 

https://www.google.com/maps/place/LABORATOIRE+VETERINAIRE/@46.6739996,-1.4078252,17z/data=!4m5!3m4!1s0x48042f773024b805:0x48e885f7e6134794!8m2!3d46.673996!4d-1.4036034